" />

Bricloïaque et 5ramy

13 octobre 2016

les petites cuilleres de Briel

Comme je vous le disais, je n'ai jamais réussi à trouver de livre qui explique notre quotidien.

Les handicaps legers et invisibles à l'oeil nu sont discrets.

Ils ont l'enorme avantage de ne pas se voir !

Ils ont l'enorme inconveniant de ne pas se voir !

C'est tres compliqué pour le monde exterieur de se rendre compte de la realité de la vie de Briel, de se rendre compte de l'influence que cela à sur la famille. Il fait des efforts fous, il fait des progres impressionnant et inesperés.

Mais

"on ne guerit pas de l'autisme on apprend à vivre avec "

Hugo Horiot

 

Bref, comment faire comprendre au monde, à notre petit monde, et à lui meme ce qui se passe ...

 

J'ai la chance d'avoir une maman qui en plus d'être très concerné par le bien être et l'education de ses petit-enfants et qui de plus a une magnifique plume.

J'ai donc passé commande!

Merci Manou de toujours chercher à surpasser et à rendre plus merveilleuve cette enfance extra-ordinaire !

 

*****

 

Avant-propos

 

Grace à la persévérance de sa maman, Briel a été diagnostiqué autiste de haut niveau il y a deux ans. Il en a 8 maintenant. C’était important et positif.

 Non pour enfermer Briel dans sa petite case d’autisme, mais justement pour lui permettre de s’y épanouir et ainsi rejoindre dans les meilleurs conditions notre case à nous, celle des neurotypiques (Et oui, c’est ainsi que nous sommes appelés. Juste retour des choses, nous avons aussi notre case, il n’y a pas de raison !)

Maintenant qu’il sait et que nous savons, ce sera plus facile pour lui de se comprendre et de s’accepter, plus facile pour nous d’essayer de le comprendre et de l’accepter tel qu’il est.

Même si il est vrai que nous ne pourrons jamais nous mettre à sa place, il est impératif de tenter de concevoir ce qu’il vit pour essayer de l’aider le mieux possible et répondre à ses besoins spécifiques.

Parmi les symptômes reconnus de l’autisme, la fatigabilité face à un environnement pour eux étranger et mystérieux est un gros handicap.

Imaginez-vous débarquant sur une autre planète avec des habitants dont vous ignorez la langue, les us et les coutumes. L’adaptation loin d’être simple demandera beaucoup de travail et d’énergie. Sans doute cela n’est-il pas à la portée de tous.

Pour quantifier cette énergie qui nous est nécessaire pour vivre au jour le jour et aussi tenter de décrire son difficile quotidien du a une maladie handicapante, Christine Miserendino a établi une unité de mesure ludique et facile à comprendre : la petite cuillère.

 Pepette, autiste asperger s’en est faite le relais sur internet.

C’est ainsi que la maman de Briel s’en est emparée un soir pour essayer d’expliquer à ses enfants pourquoi on peut être si diffèrent devant un même évènement et pourquoi leur frère semble bénéficier d’un régime spécial par rapport à eux. Ce que bien naturellement ils trouvent injuste.

La clarté de cette explication simple leur a beaucoup plu.

 Briel lui, tellement content qu’on puisse faire comprendre aux autres ses problèmes m’a aussitôt téléphoné pour m’en parler.

En fait il aimerait apporter en classe des petites cuillères pour faire découvrir à tous les élèves qui il est. Il veut qu’on sache !

Cela m’a donné envie de développer cette nouvelle unité de mesure rigolote.

 

 

Le cuillères de Briel

 

 

  Briel est un petit garçon de 8 ans.

briel

 Si vous le croisez dans la rue vous ne vous rendrez compte de rien.

 Son apparence et son développement sont normaux.

 Il est capable de bouger et de parler comme les autres.

Il est capable de vivre (momentanément) comme les autres.

Pourtant, pour lui tout est plus compliqué parce qu’il est autiste.

Mais que signifie autiste lorsqu’il n’y a aucun signe distinctif ? ?

Pour l’expliquer à sa grande sœur Clo et à son petit frère Cyr, maman a réuni sur la table toutes les cuillères de la maison. Que va-t-elle en faire?

 

Chacun le sait, pour se développer le monde a besoin d’énergie.

Energie pour se déplacer à pied, en voitures, en trains, en avions, en bateaux, …

avion  voit  bateau       

 

Energie pour se chauffer, réfrigérer, cuire, laver, congeler, éclairer, …

Energie pour la télé, l’ordi, le téléphone portable, l’électroménager, …

                              electro                    

Energie pour ci, énergie pour ça, partout et tout le temps nous en consommons.

 

 

Charbon, essence, fuel gaz, électricité, nucléaire, énergie solaire, éoliennes  energie

                           et bien d’autres encore.

                                                         

 

Nous avons-nous aussi besoin d’énergie pour nous déplacer, nous nourrir, travailler, communiquer, nous distraire, découvrir, grandir, apprendre, construire, produire, etc.

Concrètement il nous faut manger pour alimenter un corps qui est constamment sollicité physiquement, intellectuellement, émotionnellement…,  et consomme  lui aussi beaucoup d’énergie.

 carot  pdt  tom 

Les premières questions qui viennent à l’esprit sont donc:

  • De combien d’énergie  avons- nous besoin par jour ?
  • Quelle est cette énergie ?
  • En possédons-nous tous la même quantité ?

Personne ne possède tout à fait la même énergie que son voisin. Comme il y a des gens grand ou petit, blond ou brun, il y a des gens qui ont plus ou moins d’énergie. Mais si on arrive à vivre de façon à peu près semblable qu’on soit grand ou petit, blond ou brun, on vit très différemment si on est plein d’énergie ou si on est toujours fatigué.

Alors comment savoir combien d’énergie nous avons et combien nous en consommons ? Comment savoir si nous en avons assez ? Peut-on refaire le plein ?

 

On se sert du mètre pour mesurer une distance ou du gramme pour mesurer un poids. De quoi pourrait-on se servir pour mesurer notre énergie à nous ? 

                 Les cuillères,  une unité de mesure :

 unité mesure

 

                        

1  est la louche. 1 louche = 2 cuillères à soupe.

2 est la cuillère à soupe. 1 cuillère à soupe = 2 cuillères à café

3  est une cuillère à café ou petite cuillère qui nous servira en unité de base.

 

 

Petit problème : (pour les doués en math)

-       Combien de cuillères à café faut-il pour remplir 3 louches ? 

   

Maintenant que nous avons établi notre unité de mesure, nous allons essayer de

déterminer « mathématiquement » notre consommation de cuillères au cours d’une journée ordinaire en répondant honnêtement à un petit questionnaire.

 

 

Pour cela nous avons donc interrogé Briel évidemment, sa sœur Clo 10 ans et son frère Cyr 5 ans.

Frères et sœur, ils partagent  la même vie dans la même famille et le même environnement. Leurs âges étant différents, ils ne sont pas dans la même classe mais ils sont dans la même école.

 

Nous allons voir que leurs réponses vont pourtant être différentes.

Faites votre propre questionnaire, il sera lui aussi diffèrent.

C’est normal, chaque réponse est unique parce que chaque individu est unique.

trio

Dans ce cas, à quoi sert-il et que peut-on en conclure ?

tableau copie

Il nous sert à constater qu’au-delà des différences il y a une chose frappante qu’on ne peut éviter de remarquer tout de suite : c’est la surconsommation de Briel en cuillères par rapport à son frère et sa sœur. L’écart est énorme !

              courbe3

 

Cyr totalise 15   cuillères à café = 3 louches+1 cuillère à soupe+1 cuillère à café.

Clo totalise 6,5  cuilléres à café = 1 louche +1 cuillère à soupe+1/2 cuillère à café.

Briel totalise 55.5 cuillères à café= 13 louches+1 cuillère à soupe+ 1.5 cuillère à café 

Briel a donc consommé 4 fois plus de cuillères que son petit frère et 10 fois plus que sa grande sœur.

         

courbe1 copie

        

Pourquoi  ce résultat ?

Il est temps de nous pencher sur la consommation des cuillères.

-       Quand et comment consommons-nous nos cuillères ?

-       Quand et comment renouvelons-nous notre stock de cuillères ?

1.  Quand et comment consommons-nous des cuillères ?

Pour tout ce qui demande un effort et de l’énergie par exemple :

  • Un effort physique.
  • Un effort sensoriel c’est-à-dire qui touche à nos 5 sens, l’ouïe, la vue, le toucher, l’odorat et le goût.
  • Une anxiété, une angoisse ou un stress.
  • Un effort émotionnel devant quelque chose ou quelqu’un que l’on n’aime pas ou tout effort pour faire face à un évènement qui nous perturbe.

 consomation

2.  Quand et comment renouvelons-nous notre stock de cuillère ?

Par tout ce qui nous rend heureux, qui est plaisant et nous donne de l’énergie.

  • D’abord le repos voir le sommeil lorsqu’on est fatigué.
  • Une rencontre agréable.
  • La réalisation d’un projet.
  • Faire une activité qui nous plait.
  • Un lieu, une personne ou une chose qui nous rassure comme le doudou d’un bébé.

 plein

On pourrait bien évidemment rajouter d’autres réponses à ces deux rubriques. 

Mais nous allons déjà essayer d’expliquer celles-là travers une petite tranche de vie qu’on pourrait intituler : Briel va faire des courses.

 

    Briel va faire des courses. 

-       Mettez vos manteaux, lance maman à la cantonade, on va faire des courses !

caddi 2

Clo et Cyr arrivent rapidement, les courses c’est une distraction toujours sympa.

Et hop, une cuillère à café de glaner pour chacun rien qu’à cette idée !

Briel suit en trainant les pieds et en râlant. Il n’en a pas envie, il déteste ça.

Les courses ça lui coûte toujours plein de cuillères. D’ailleurs là, rien que d’y penser il vient de se délester de 3 cuillères à café d’un seul coup !

pas envie

Il ne veut pas y aller, il veut rester là.  

Mais non, maman qui sait bien qu’on va consommer les louches de Briel est pourtant formelle, à 8 ans et dans son cas, on ne reste pas tout seul à la maison lorsque l’absence peut durer.

Il y a des consommations de cuillère facultatives et d’autres obligatoires, c’est comme cela. C’est la vie et on ne peut faire autrement.

L’école source d’une  surconsommation de cuillères fait elle aussi partie des choses obligatoires. On ne peut rien y changer.

 Briel doit donc participer aux course, en plus il faut lui racheter un pantalon. Ce matin en tombant dans la cour il a troué le sien. Comme beaucoup d’autistes, il est souvent maladroit.

Avant de partir, il met ses bouchons d’oreille car, encore une fois, comme beaucoup d’autres autistes, il a une hyper sensibilité des sens. Il est hyperacousique c’est-à-dire qu’il entend tout beaucoup plus fort que nous ; beaucoup trop fort en fait et même des bruits que nous n’entendons pas. C’est très fatigant et à cause de ça, il puise sans arrêt sur ses réserves de cuillères sans avoir encore rien fait.

Les bouchons d’oreille de Briel ne lui servent pas à vivre dans le silence.

 Ils atténuent seulement les bruits pour que ce soit plus supportable.

oreil

Avec ses bouchons, Briel entend tout et les magasins restent bruyants. 2 cuillères en moins.

Clo a reconnu la musique des haut-parleurs, elle aime bien cette air là et se met à chantonner pour l’accompagner. 1 cuillère de plus pour elle.

Dans la grande surface, Briel est aussi agressé par la  lumière. Encore 1 cuillère en mois

Et puis c’est plein de gens partout et c’est stressant. Il faut faire sans cesse attention pour les éviter.

                                Un effleurement pour lui est comme une  bousculade pour nous. C’est effrayant ! Au moins 4 cuillères en moins.comment                                              

 foret copie  

 Et badaboum voilà des louches entières qui le quittent rien que parce qu’il se trouve dans un lieu qui l’incommode, qu’il n’aime pas et où il se sent en danger.

Les courses n’ont même pas encore commencées qu’il n’a pratiquement plus rien en poche. Il faut dire qu’il en a déjà consommé plein durant sa journée d’école.

Clo, vient de rencontrer une copine de classe, elles ont discuté un peu, elle est toute contente. Et hop une cuillère en supplément !

Cyr a enfin décidé maman à acheter le bon dessert qu’il convoitait pour ce soir.

Cela vaut bien une cuillère  supplémentaire pour lui.

Tout à coup Briel sent qu’on lui touche le bras. Il s’angoisse immédiatement parce qu’il n’aime pas qu’on le touche n’importe comment et il aime encore moins les surprises. Les 4 dernières cuillères qui lui restaient s’envolent en même temps.

2 cu 2 cu 

 C’est un élève de sa classe qui tout content de l’avoir reconnu lui demande en souriant comment il va. Briel le connait. Il est plutôt gentil mais Briel n’a plus une seule petite cuillère à dépenser et tout contact quel qu’il soit lui demande un effort.

Alors il choisit l’évitement, baisse les yeux, fait comme s’il ne le voyait pas et se referme sur lui-même. Il ne répondra pas à son copain qui trouvera que Briel est un garçon très étrange.

Pour nous, une rencontre si elle est agréable peut nous faire gagner des cuillères, comme Clo tout à l’heure.

Pour un autiste, tout contact avec un semblable, même agréable, est un effort qui coûte des cuillères et Briel n’en a plus une seule. Totalement démuni, Il ne pouvait faire autrement. C’était au-dessus de ses forces.

On arrive enfin au rayon des pantalons. Maman voudrait bien que Briel essaie celui qu’elle a choisi exprès pour lui afin qu’il ne gratte pas puisqu’il a la peau si sensible.

Mais c’est fini, les cuillères sont toutes épuisées depuis un moment alors il prend pour prétexte n’importe quoi, la couleur qui n’est pas bonne par exemple et commence à pleurer.

Ca y est, voilà la crise. Briel hurle qu’il en a « Marre ! Marre ! Marre ! », tandis qu’il agite frénétiquement les bras comme si c’était des ailes et qu’il voulait s’envoler ailleurs, très loin de là.

Il se rigidifie et devient dur comme du bois. C’est difficile de le contrôler parce qu’il est fort et grand maintenant.

                marre2   

 Dans l’affolement il donne un coup de coude à Cyr qui perd 3 cuillères parce que ça lui a fait mal et en plus il ne pourra même pas se défendre.

Maman abandonne le pantalon en vitesse, elle reviendra le chercher en utilisant ses propres cuillères pour préserver celles de son fils, ce n’est pas grave, question d’habitude.

On se précipite à la caisse sous les yeux réprobateurs de la caissière.

 C’est 2 cuillères en moins pour maman qui déteste ça.

 Avant c’était 3 cuillères mais bientôt ce sera 1 cuillère, on s’habitue à tout !

Clo y laisse 4 cuillères parce qu’elle n’aime pas qu’on voit son frère dans cet état.

 Cyr plus petit en perdra 2. Cette situation le gêne lui aussi.

Briel qui est encore trop jeune pour savoir se contrôler souffre doublement parce qu’il ne veut pas se donner en spectacle, mais il n’a même plus de cuillère à perdre. Il est bien au-delà de tout cela. Enfin, on arrive à la voiture. Briel pleure toujours.

Clo et Cyr boudent et commencent à se plaindre.

-       On attache sa ceinture et on se tait ! Je ne veux plus rien entendre !

      silence

Maman a hurlé tandis qu’elle rangeait les courses dans le coffre et que son stock de cuillères s’effondrait. Du coup tout le monde s’est tu, même Briel.

-       Ouf, ça fait du bien !

Le retour s’effectuera en silence et sans incident. Arrivé à la maison chacun va se ressourcer et se reposer un peu dans sa chambre récupérant quelques cuillères pour finir la soirée. Clo et Cyr ont le temps d’en retrouver 2 chacun.

 Briel caresse la peluche qui le rassure mais cela ne suffira pas à lui redonner des cuillères.

Cyr et Clo vont perdre chacun 1 cuillère supplémentaires lorsqu’ils apprendront que ce soir exceptionnellement ils mettront le couvert et ils le débarrasseront aussi.

-       Ce n’est pas juste ! diront-ils.

Oui, c’est vrai, ce n’est pas juste.

 Briel ne voulant pas toucher de vaisselle sale (autisme), maman a trouvé une solution

 pour que justement il n’y ait pas d’injustice.

 C’est Briel qui met le couvert  propre et les autres débarrassent et mettent

 dans la machine la vaisselle sale.

 D’habitude cela fonctionne bien et chacun accomplit volontiers sa tâche, mais ce soir…

Ce soir Briel n’a plus aucune énergie et ce n’est pas pour faire enrager ses frère et sœur.

 C’est vrai. Plus une seule cuillère en stock. Il n’est plus capable de rien faire.poche

Tout à l’heure ils vont tous aller se coucher.

Clo et Cyr vont s’endormir très vite et après une bonne nuit de sommeil,

 ils seront à nouveau tout frais et plein de cuillères pour affronter la journée de demain.

Briel malgré son épuisement mettra du temps pour s’assoupir. Comme beaucoup d’autistes il a des problèmes d’endormissement. Il lui faudra bien quelques jours de tranquillité pour reconstruire son stock de cuillères. Mais demain, il devra quand même retourner en classe. Ce sera une dure journée !

Auparavant il aura fait des gros câlins à sa maman qui d’un seul coup va retrouver une grande partie des cuillères perdues dans cette histoire de courses.

 

 

Voilà ! Vous avez tous compris je pense que Briel rentre toujours dans les cas du n°1, là où on perd des cuillères et pratiquement jamais dans le cas n°2 ou il pourrait en gagner. En plus il lui en faudrait 100 fois plus qu’aux autres ce qui n’est pas possible.

Sa vie est compliquée.

Faisons les comptes :

                 

courbe2

Dans l’histoire des courses, Clo n’a rien gagné, rien perdu. Son résultat est à 0

Cyr a perdu 3 cuillères lors de la crise de son frère. Son résultat est

 - (1 cuillère à soupe + 1 à café). Il va très vite les retrouver en dormant bien.

Briel a dépensé 13 cuillères (soit 3 louches et 1 cuillère à café) + 1 grosse crise.

Forcement la lutte est inégale et Briel passe son temps à se battre contre les cuillères qui s’échappent trop vite. C’est un courageux petit bonhomme qui mérite qu’on l’aide dans la mesure de nos moyens.     

papillon

                

Nous cherchons tous à avoir une vie riche et pleine.

Pour un autiste, plus elle est riche et pleine et plus elle l’appauvrit en cuillère.

Il n’y a pas de danger mais il faut le savoir et en tenir compte aussi bien lui que nous.

C’est un handicap.

 Il doit apprendre à gérer ses cuillères. Cela viendra avec le temps.

 

             

  Briel est un petit garçon de 8 ans. Un petit garçon comme les autres.

 Si vous le croisait dans la rue vous ne vous rendrez compte de rien sinon

qu’il a des beaux yeux bleus.

 briel

 Son apparence et son développement sont normaux.

 Il est capable de bouger et de parler comme les autres.

Il n’est ni plus intelligent (plus réceptif de temps en temps), ni plus bête (plus maladroit, plus fatigué) que les autres.

Il y a des gens et des choses qu’il aime ou qu’il déteste, comme les autres (même s’il l’exprime différemment).

Il n’est ni plus ni moins capricieux que les autres (mais à son âge la tâche de sa maman et très compliqué lorsqu’elle doit démêler le caprice de l’autisme).

 Il est de capable de vivre (momentanément) comme les autres.

 Pourtant, pour lui tout est plus difficile car Briel est autiste et il lui manque toujours des  cuillères lorsqu’il veut dresser la table de sa vie.

 

Vous ne demanderiez pas à un boiteux de faire la course avec vous n’est-ce pas ?

Vous ne demanderiez pas non plus à un aveugle de vous lire une histoire ?

Alors s’il vous plait, ne demandez pas à Briel ni aux autres autistes de dépenser ou donner des cuillères qu’ils n’ont pas.

Et comme ce n’est pas toujours facile de connaitre le stock de cuillères des personnes auxquelles on s’adresse, il voulait juste vous informer qu’il en consomme beaucoup et qu’il n’en a jamais assez. C’est tout.

 Juste pour que vous puissiez savoir, comprendre et éventuellement en tenir compte si un jour vous croisez sa route.

 

Si par exemple son copain rencontré par hasard au magasin pouvait comprendre que si Briel l’a évité ce soir-là, ce n’est ni parce qu’il ne l’aime pas,

                                                    ni parce qu’il est idiot ou bizarre,

                                                    ni parce qu’il est méchant.

Mais juste que ce soir-là Briel ne pouvait rien faire.

Mais juste que ce soir-là Briel était en panne de cuillère.

Mais juste parce qu’il est autiste.

Mais juste parce qu’il faut choisir le bon moment.

Alors… , sans rancune, une autre fois peut-être ?

Si son copain pouvait comprendre, ce serait vraiment très chouette !

Et savez-vous quel est l’animal en peluche qui calme le plus Briel ?

Une chouette bien  sûr !           

chouette

Fin.

 

 

    Avertissement.

 

Pour désamorcer d’emblais la polémique stérile qui veut qu’on ne peut parler correctement d’autisme  que si on l’est soit même, je répondrais ceci :

-       D’après ce que j’ai perçu, la nécessité première pour beaucoup d’autistes est de vulgariser et d’expliquer leur handicap afin qu’on les comprenne. Ce n’est pas en restant en cercle fermé qu’on peut prétendre atteindre cet objectif.

-       Cela reviendrait à dire qu’un médecin ne peut soigner une maladie qu’il n’a pas eu lui-même car il est incapable de bien la ressentir.

-       Tous les actuels diagnostiqués autiste le sont parce qu’un jour à la base quelques médecins, pas forcément tous autistes, ont essayé de comprendre, de mettre des mots et de poser un diagnostic fruit d’observations et d’échanges avec leurs patients.

-       Et pour finir, que cet opuscule est une façon ludique d’essayer d’aider mon petit-fils. Il n’a aucune autre prétention médicale ou scientifique.

 

J’ajoute en outre que j’ai connu au cours de ma vie  deux opérations des oreilles qui m’ont momentanément mis dans la situation d’hyperacousie et me permet d’en parler en connaissance de cause.

De plus, victime d’une maladie auto-immune qui m’a privé momentanément d’une large partie de mes muscles, je suis tout à fait bien placée pour savoir ce qu’est le manque d’énergie et la gestion difficile de ses petites cuillères afin de mener à bien sa journée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté par VetTDJ à 15:54 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,


Bibliotèque d'Extra

J'ai toujours aimé l'objet livre, oui même en temps que Dys.

Je pense que c'est familiale, que le fait d'avoir vu mère, grand mère, soeur ... bref tout ce petit monde toujours un livre à la main m'a aidé à ne jamais en avoir peur!

Il y a les livres de votre enfance, vos madeleines que vous transmettez à vos enfants comme Émile (ici), fifi Brindacier( ici) , la comtesse de SégurAfficher l'image d'origine ...

Il y a les livres centre d'interet de chacun comme Afficher l'image d'originel'immense bibliothèques petites bêtes de Briel.

Il y a les contes traditionnels Afficher l'image d'origine

Il y a des livres d'image comme Afficher l'image d'origine

Il y a les livres pour chaque évènement de la vie comme l'entrée à l'École Afficher l'image d'origine, l'apprentissage du sportIMG_0023, un décèsAfficher l'image d'origine ou un handicap.

 

 

Je voulais justement vous parler de Handicap, vous parler de quelques albums pour enfant qui nous ont aidé à mettre des mots sur nos maux

(enfin ceux de Briel) et d'expliquer aux frères et soeurs et aux copains notre vie.

 

Il y a:

 

Et encore à l'envers: l'autre histoire de Dagobert

 la charmante histoire du futur roi Dagobert qui deviendra le plus célèbre dyspraxique

Et encore à l'envers ! : L'autre histoire de Dagobert...: Amazon.fr: Christine Teruel, Julie Eugène: Livres:

Benjamin n'aime pas lire

sur la dyslexie, des excellentes éditions enfants Québec

Afficher l'image d'origine

 

Trop de stimuli pour Alexis

sur l'hypersensitivité et l'hyperacousie

 

Epsilon

pas mal mais pas très ressemblant à mon autiste de haut niveau

Epsilon, un écolier extra-ordinaire : qu'est ce que l'autisme ? Epsilon : un enfant extra-ordinaire : qu'est-ce que l'autisme ? - Véronique Cellier

 

Mais aucun ne parlait vraiment de notre quotidien, n'expliquait l'autisme de haut niveau ( même asperger enfant il y en a peu pour enfant).

Il y a bien la différence invisible

Afficher l'image d'origine

mais Briel est trop petit encore.

 

si j'en trouve d'autre, et que cela vous interresse je referais un article !

 

 

 

 

Posté par VetTDJ à 15:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2016

Je suis amoureuse d'une poubelle ou le trie

 

Les courants créent une spirale interminable qui fait tourbillonner les déchets en plastique. [DR]

Le septième continent

Les courants océaniques subtropicaux portent des déchets qui viennent former une concentration d’amas de plastiques dans le Pacifique Nord. Appelé septième continent, il ne constitue pas une masse solide mais une zone où la mer est saturée par les débris plastiques.

 

 

 

Je commencerais d'abord par dire que nul n'est parfait, et que la recherche de la perfection, n'est pas mon but.

Ma démarche zéro déchet est plutôt une démarche de diminution. De plus, même si des études prouvent qu'il faut 21 jours pour changer ou créer une habitude, je préfère prendre mon temps, et y aller étape par étape. J'ai l'impression qu'ainsi j'impose moins à mes proches car il y a plus de réflexion, et que la démarche devient ainsi un changement durable et non une lubies ( dont je suis la reine ;-)

 

De plus, même si minimalisme et zéro déchet ne veulent pas dire seulement acheter autrement mais plutôt réutiliser des ressources existantes, chose que je fais beaucoup, de temps en temps, la solution la plus pérenne reste quand même un achat !

 

Dans notre nouvelle région, le trie est très développé, la poubelle de trie est énorme.

Passé le cafouillage déménagement couplé au vacance, nos poubelles de déchet ménager ont bien diminué puisqu'elles sont contenues dans un sac de 30l par semaine pour tout ( poubelle cuisine, chambres, salle de bain and co).

( contre 100l ( 2-3 sacs) il y a 1 an).

Bien pour certain, insuffisant pour d'autre, je sais ;-)

Il a fallu défaire les automatismes que nous avions dans notre ancienne ville, pour en reprendre de nouveau. J'ai donc scotché à l'interieur d'un placard une liste trouvé sur le site de la mairie.

qsdfgyu

 

Puis j'ai découvert  une super appli gratuite sur smartphone, vous rentrez la ville, vous tapez le nom du déchet, et vous savez quoi en faire, hyper pratique!

Et ça marche même dans de tout petit trou ( nievre profonde, provence, paris, ou village du bout du cap corse tester !)

IMG_20161012_143503

 

Mais du coup je me retrouve avec ma vielle poubelle degoutante, et à coté un amas de déchet pour le trie, et un bol sur le plan de travail avec le compost ( le temps d'aller le mettre dehors).

et je devais surélever les soirs de pluie ( flemme de sortir dans les bacs extérieurs) certain déchet, aucune envie que le chien se coupe la langue en allant lécher une conserve de thon ( il dort dans la cuisine).

Bref vraiment pas pratique et hygiénique, le genre de truc qui me mine !

Mais tout ceci est révolu, j'ai trouvé mon graal ( oui la vie et faite de joie simple).

Alors que je m'appretai à trouver une nouvelle poubelle plus pratique ( sans couvercle a soulever que les enfants et le mari font tomber ou léve mal ...) + une poubelle de trie + une mini poubelle qui ferme pour les déchets organiques et le tout joli puisque dans ma cuisine, pièce centrale de la maison et donc de mes névroses d'esthetisme absolue, j'ai trouvé la poubelle 3 en un, qui ne prends pas de place, joli ou en tout cas sobre, pratique, bref mon top.

Bon elle a un très gros point noir, un prix très élevé. J'ai donc du négocié longtemps avec monsieur, non pas que je ne fasse pas ce que je veux, mais vu que je le résonne sans cesse sur l'interet réel et ecolo-nomique de tel ou tel achat, il fait de même.

Je l'ai financé avec les économies que je fais maintenant que je ne craque plus sur des milliards de gadget,de livre et que les enfants ont 10-15 tenues par saisons au lieu de plus 30.

Bref, j'ai fureté sur le net, trouvé une grosse réduction et ma poubelle de rêve est enfin chez moi

 

 

poubelle totem joseph joseph 60l

Ce qui donne 36l en poubelle haute, 24l en poubelle basse et 4l en mini compost, une bouteille tient debout, pas besoin de sac spécifique, le trie et le compost je n'en mets pas ( je lave) et les déchets ménagers le sac classique fonctionne ( 50l). Elle prends moins de place que toutes les autres pour trie, moins que plusieurs poubelle, et a peine plus qu'une 50l classique.

Plusieurs coloris, mais attention le blanc (pierre) est taupe en réalité .

(mur taupe poubelle taupe sur ma photo)

IMG_20161012_155402

( 1 an après le debut de la ma reflexion dechet-pesticide, on a fini le dernier gele douche dégeu!)

 Je ne pensais pas dire cela un jour, mais je suis amoureuse de ma poubelle.

 

 

Article non sponsorisé

(pourtant j'aurais du leur demander une réduc ;-)

 

 

 

 

Posté par VetTDJ à 17:31 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

Meringue

IMG_20161012_152528

Immanquablement, quand vous arriviez au 23 bis avenue du château; il y avait une boite en métal posé sur le frigo.

Cette boite d'apparence quelconque renfermait un des plus gourmand souvenir de mon enfance.

Étais ce ses origines alsaciennes qui rendait indispensable à ses yeux la confection et la permanence de ce petit nuage sucrée à offrir dans sa maison?

Ou peut être un excès de gourmandise, mais un excès a partager?

Ou tout simplement une grand-mère gâteau qui savait lire sur nos lèvres le petit rictus de satisfaction extrême lorsque l'on croquait avec délectation dans ce petit dôme?

Blanche, ronde mais irrégulière, croquante à l'extérieur, et par une magie inconnue fondante une fois au contact de ma salive, je garde un souvenir Proustien de l'odeur discrètement vanillé et des miettes sucrées que je léchais d'abord à la commissure de mes lèvres, puis que je ramassais dans l'assiette à thé, en humidifiant mon index et en le posant délicatement sur chaque mini pépite sucrée que je n'avais pas encore savouré.

L'a croyant immortelle, cette grand mère meringue, je n'ai jamais pris la temps de lui demander sa recette.

Je ne l'ai pas retenu non plus, même si je me revois avec 2 petites cuillères faire des petits tas plus ou moins régulier sur une feuille de papier sulfurisé.

 

Aujourd'hui, plus totalement là, elle ne pourra jamais répondre à mes questions, on se rend compte bien souvent trop tard de l'importance de cette transmission gourmande.

Aujourd'hui où le seul plaisir de ma grand mère reste justement son bec sucré.

Aujourd'hui où il est trop tard pour lui demander.

Aujourd'hui grâce à tilleul blanc et ses fiches recettes (des petites pépites, ici on les aimes toutes), j'ai retrouvé ma meringue de Proust!

Plus coloré car ici nous sommes utilisons du sucre non raffiné,

moins jolie car il faut que je prenne le temps de retrouver son coup de main cuillère,

mais toujours aussi savoureuse !

 

IMG_20161012_150451

Noël 1985 au Champierre (Chabotte)

Posté par VetTDJ à 15:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]

03 octobre 2016

inventaire des recettes de septembre

Quand on emménage dans une nouvelle ville, on passe de fait beaucoup de temps en cuisine,

il faut bien occuper les nombreuses heures papotages copines qui n'existent plus ;-)

En cuisine ce mois ci, en plus des classiques et de mes classiques:

 

la tarte du soleil, des nuggets maison ( 1 œuf,  2 escalopes ( 300g) 1 pomme terre sel poivre piment Espelette ½ oignon, mixer, panure œuf et panure au four  ), gaspacho melon- concombre chantilly de feta IMG_20160918_194202, burger de thonIMG_20160902_142329, banane au jambon ( tartiner la tranche de jambon de moutarde douce, enrouler la banane préalablement revenues à la poêle, napper d un mélange crème curry, et au four)IMG_20160902_202031,crumble de rhubarbe ( 5 oeufs, 1 pot de compote de rhubarbe, 4 cuillères de sucre, 20cl de crème, au four 40min + crumble)

IMG_20161003_164904, escalope de veau pomme chèvre miel ( au four)IMG_20160910_142630, gâteau chocolat courgetteIMG_20160908_125747, sushi géant, gratin raviole/brocciu/ épinard (une couche de chaque, un peu de lait au dessus et 20 min au four),IMG_20160913_152129, salade melon-concombre-menthe-fêtaIMG_20161003_163035, salade pastèque-olive-fêta-pistouIMG_20160914_185726, abricot au thon ( comme des tomates au thon mais avec des abricots), velouté petits pois-menthe-brocciuIMG_20160921_191912, soupe tomate-pomme-ricottaIMG_20160922_191015, colombo de veau à la banane, soupe carotte-céleri-pommeIMG_20160926_210243, salade aux brocoli tilleul blancIMG_20160927_192429, blanquette à la vanille, bruschetta chantilly de fêta avocat tomate IMG_20160917_202259, gratin potimaron ravioleIMG_20161003_162105, palvola, kouign amann menteur, coleslaw IMG_20161003_162030

....

 

J'aime les changements de saison, on change nos habitudes, on mélange les saveurs et les couleurs, on profites de ce que l on aime et que l'on quitte pour un an, et on savoure ce qui nous a manqué .

bon appétit !

 

Posté par VetTDJ à 16:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Bilan ré-creatif de septembre

Septembre est fini, le rythme est donc pris, du coup je m'en retourne à ma machine et mes pinceaux

Une petite cape Alienor de citronille pour ma Clo

photo impatiente du dimanche soir, 5 min après avoir cousu le dernier bouton

IMG_20161002_204405

photo le lundi matin avant d'aller à l'ecole ;-)

IMG_20161003_092013 IMG_20161003_123410

Lainage vert et doublure vichy mondial tissu, boutons fleurs doré et verre du stock de ma grand mère

IMG_20161003_125738

Petite fille ravie

"et en plus elle tourne!"

IMG_20161003_123019

 

Les garçons se rapprochent de plus en plus, alors le traditionnel pyjama de rentrée était tout trouvé ;-)

IMG_20161001_144139

Dupont & Dupond en blond

IMG_20161002_191624

 

Rentrée veut dire aussi nouvelles activités à mettre en place, et souvent ici nouvelle résolution ( je fonctionne bien plus en année scolaire qu'en année civile ;-) ).

Parmi celle ci, nous allons à la bibliothèque .

C'est peut être anodin pour vous, mais c'est très nouveau pour nous, j'ai toujours eu peur que les enfants abiment ce qui n'est pas à nous, et j'avais jusqu'alors besoin de posséder les choses auquelles j'etais émotionellement liées mais ma démarche zéro déchet-écolo nomique- minimaliste m'a fait faire un gros travail sur moi.

Du coup un petit tote bag pour aller chercher nos livres hebdomadaires.

IMG_20160911_203841

un morceau de Jazz en noir et blanc c'est glissé sur la photo ;-)

Et donc qui dit fin septembre, dit que nous avons enfin fini de caler toutes les activités extra scolaires, donc en plus des aller retours habilité sociale, orthophoniste et autre suivi bleu, nous avons:

Clo continue la danse classique IMG_20160912_195805, Briel fait du dessin IMG_20160921_155225, et le choix de Cyr qui s'est, cette année, arrêté sur le cirque.

Alors zou une petite tenue adapté:

IMG_20160930_191817

Quant à moi, je suis depuis 3 semaines un bébé yogi bien maladroit.

Le contrôle de la respiration, les étirements des muscles qui n'ont pas travaillé depuis 15 ans (mais ont été bien malmené pendant ces 3 grossesses en 5 ans et les +20kilos à chaque fois), et le calme de cette activité me font beaucoup de bien.

Je trouve même que, personnellement, mes séances en cours ou à la maison sont une invitation à la prière ;-)

IMG_20160929_110612

Posté par VetTDJ à 15:28 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 septembre 2016

rentrée des Collégien ;-)

Après d'excellentes vacances, nous voici prêt pour de nouvelles aventures:

Nouvelle école, nouvelle maison, tout à reconstruire.

Je suis entrain de finaliser les inscriptions aux activités et de tout faire rentrer dans le planning, et j'ai rajouté à mes résolutions être plus présente sur le blog ;-)

IMG_20160901_092825

 Grande Section, CE2, CM1

 

Cette année je n'ai quasiment rien acheté pour la rentrée. Dans mon optique "zero dechet" et écolonomique, nous avons gardé les mêmes sacs en les passant à la machine, refait des trousses en triant et retaillant ( après avoir KON MARIser ma maison, tout était au même endroit, et j'avais largement de quoi faire 6 trousses (maison et école)), réutilisé des cahiers en enlevant les 4 pages utilisés, lavé des protèges cahiers, décollé et recollé les étiquettes nominatives des feutres, j'ai donc dû acheter en tout et pour tout: un stylo "plume sans plume" pour mon dys et 3 paires de chausson.

Dans cette nouvelle école, maternelle et primaire sont en chausson. En visitant le directeur m'avait dit "vous êtes libre sur le modèle, nous voulons juste que cela tienne aux pieds, comme des rythmiques" Mais, personnellement  j'ai un affreux souvenir de rythmique qui coince le doigt quand on les enfile.

Et comme, de mes 9 ans de parentalité et d'essais de différents modèles, les  seuls qui tiennent vraiment la route, qui sont facile à mettre, tiennent aux pieds, sont lavable et écolo-nomique puisque font mon trio plus les cousins sont

les chaussons Collegien, nous sommes retournés à cette valeur sur .

 

IMG_20160831_173242

 

Avec ou sans chaussette, nous les avons à la maison,

IMG_20160831_173551

et maintenant à l'école

IMG_20160901_093149

(photo flou, sur le vif mais sans que les copains ne s'en rendent compte ;-) )

Voici un modèle qui a fait 5 enfants et qui attend le 6eme ! 

IMG_20160906_194121

 

 

et chez vous la rentrée? 

 

article non sponsorisé

Posté par VetTDJ à 19:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 juillet 2016

Cameo pochoir

Je ne suis pas fan des flex, je trouve que ça tient mal au lavage, je suis donc revenu à mes premières amours: le pochoir .

Mais grâce à ma caméo, je fais plus vite qu'au scalpel, indéniablement ! 

La peinture textile est de retour.

Cela permet d'ecrire plus facilement en jouant avec les polices.

IMG_20160713_121838 

20160713_131658

( dessin Soledad Bravi)

Du coup, j'ai continué une série de sac catho, et je suis donc en avance pour mes cadeaux de Noël ( oui vous avez bien lu ;-) )

IMG_20160726_201248

et cela permet d'etre très nette.

IMG_20160727_184047 

J'en ai profité pour tester la réutilisation du papier freezer qui me sert de support, en faisant une série de pyjama de rentrée pour nos filleuls.

IMG_20160722_191248

6 filleuls: 1 fille en chemise de nuit et 5 garçons en pyjama ;-)

IMG_20160726_161744

5 pochoirs avec la même feuille de papier freezer découpé, il n'aurait pas pu faire plus ;-)

Et sur ma lancée, les sacs de camp scout de ma filleule

IMG_20160726_201634

motifs du net et de Bobinette et Souricetteavec son autorisation.

Elle propose d'ailleurs des kits de sac de camps scout broder et à coudre, ou des écussons brodés à rajouter à vos sacs existants, c'est un concept hyper sympa pour celle qui n'a pas la brodeuse pour se les fabriquer, et c'est par ici !

Gâter mes proches, en me divertissant et en ayant un rendu et une durabilité de qualité, que demande le peuple ! 

Posté par VetTDJ à 19:25 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

Robe de noce

Elle voulait une robe blanche et liberty wiltshire rouge pour le mariage de sa tante, 

moi je l'imaginais si bien dans le dernier patron c'est dimanche: atlanta

IMG_20160720_213328

IMG_20160720_213557

IMG_20160720_213926 IMG_20160720_214022

IMG_20160720_213820

Entièrement doublé car le plumetis était un peu trop osé, un petit lien en plus pour habillé le bustier

et le tour est joué !

Mini Anna Wintour a choisi elle même ses accessoires.

IMG_20160727_181925

 

Posté par VetTDJ à 18:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 juin 2016

Avoir un petit vélo dans la tête.

J'ai un petit vélo qui tourne dans ma tête - Jean Beriac

Définition:

 Être un tout petit peu fou, zinzin, maboule, loufoque

Origine: On dit d’une personne qu’elle a un "petit vélo dans la tête" lorsqu’elle nous semble un peu folle, sans pour autant que l’on sache si elle est vraiment folle ou simplement originale. Cette expression, apparue dans le milieu des années 1960 seulement, semble être dérivée de "pédaler dans la choucroute", d’où la notion de "vélo".

 

IMG_20160606_153218 IMG_20160606_153249

ou encore 

Origine Expression française assez récente puisqu'elle remonte à la deuxième moitié du XXème siècle alors que la bicyclette appelé vélocipède dans le temps fut inventée à la fin du XIXème siècle. Cependant la ressemblance entre le vélo et la folie douce n'est pas vraiment spécifiée. Selon certaines explications, cetteexpression française fait référence aux rayons multiples qui ne cessent de tourner dans la roue comme la folie qui fait tourner les idées dans la tête.
Cette expression française s'utilise généralement d'une façon humoristique pour désigner une personne originale et amusante mais sans mauvaises intentions.

 

Bref

IMG_20160606_150623

 

tampon coquelicot 

Posté par VetTDJ à 15:33 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :